Menu

Les recettes de l’entrepreneuriat social

La Social cup interroge les entrepreneur·es sociaux et leur demande leurs secrets de cuisine, pour un projet d’entrepreneuriat réussi !

Jean Bouteille, du vrac liquide et zéro-déchet

WeDressFair, la mode éco-responsable

Super Cafoutch, un supermarché collaboratif

Goodee, financer des projets solidaires sans rien dépenser !

Découvre les témoignages de participants de la Social cup

À la recherche d’une cohérence personnelle & professionnelle

« Depuis toute petite, Eléna s’imaginait évoluer au coeur de modes de vie alternatifs. Sa mère était bénévole au Secours Catholique et, en grandissant, Eléna a aussi décidé de s’engager dans plusieurs associations. » (…)

Eléna Poulain

Alixe Aubry

En persévérant on peut toujours y arriver

« Si tu ne te connais pas, tu ne vas pas pouvoir te lancer dans un projet défini, parce que tu seras toujours en train de changer et tes envies seront fluctuantes. Ton projet ne pourra pas avancer car, tant que ton message reste flou à tes yeux,  il le sera forcément pour les autres aussi. » (…)

Une rencontre qui permet de résoudre une réalité

« Il nous dit que pour être entrepreneur le fait de vouloir apprendre et ne pas avoir peur de se remettre en question l’a beaucoup aidé. »

Enki Barache

Robin Alauze

Quel que soit son idée il faut la tester, la mettre sur papier, il faut en parler

« les risques d’échec sont grands mais le gain d’expérience vaut tous les risques qu’on prendSelon moi il y a 3 piliers pour s’assurer que son projet marche : le financement, le réseau et la famille qui te relève quand ça ne va pas ».

Un projet pour aider les personnes en fauteuil roulant

Si c’est possible j’y vais à fond, tout en sachant qu’on a 9 chances sur 10 de foirer et qu’il ne faut pas pleurer si c’est le cas

Clément Ferré

Morgane Hélo

Je devais faire quelque chose à mon échelle donc je me suis convaincue toute seule que ça allait marcher.

Un projet pour aider les personnes en fauteuil roulant

Simon et Antoine, du projet « Ilya » reviennent sur leur parcours, passant d’étudiants ingénieur à entrepreneurs en quelques mois pour se sentir plus en phase avec leurs valeurs. Parce qu' »Ilya un monde nouveau à bâtir ».

Simon Buoro et Antoine Escande

Partage ton histoire avec nous ! 

Entrez votre adresse pour avoir du contenu adapté